Projet de construction d’une maison : quel budget prévoir ?

Date : 07/03/2018 - Catégorie : Finance et assurance

Cette page provient du site Le Mag des Travaux
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagdestravaux.com/dossier-82-projet-construction-maison-budget.html

La construction d’une maison est un projet qui fait rêver de nombreux Français. Pour que le rêve ne vire pas au cauchemar, il est vivement conseillé de bien se renseigner avant de se lancer.

Faire construire une maison est un projet qui s’étudie en amont. Il faut notamment déterminer le budget de construction, les frais divers, le choix du terrain et des matériaux. Cet article vous aide à prendre les bonnes décisions pour votre future maison.

Projet de construction d’une maison : quel budget prévoir ?

La stratégie à mettre en œuvre pour évaluer votre budget

Vous souhaitez faire construire une maison neuve ? Commencez par calculer votre budget selon vos revenus et vos économies. Faire ses comptes est indispensable car cela vous permettra ne pas être déçu au moment de l’achat. Effectivement, un acquéreur qui s’informe et qui détermine préalablement ses capacités financières saura ce qu’il peut construire en termes d’architecture, de plans, de matériaux et d’équipements. En estimant précisément vos moyens financiers, vous pourrez également affiner votre plan de financement et préparer davantage vos négociations avec les banques pour obtenir un prêt.

La seconde étape pour mener à bien votre projet de construction est de déterminer votre capacité d’endettement. Pour cela, il vous faut calculer le montant de votre apport personnel. Il peut s’agir de vos économies, d’une donation ou d’un prêt familial, de la participation aux bénéfices de votre société. Certaines aides comme le PTZ ou les prêts épargne-logement sont aussi considérées comme un apport personnel par les organismes de prêt. Il vous faut calculer votre capacité d’emprunt tout en sachant que votre mensualité de crédit ne peut excéder le tiers de vos revenus. Les frais liés au crédit et notamment les frais de dossier (1 à 1,5 % du montant du prêt) et les intérêts ne doivent pas être sous-estimés.

Prévoyez également une marge de manœuvre pour les dépenses imprévues. Si vous avez la chance de ne pas avoir à utiliser ce matelas de sécurité qui représente généralement 8 à 15 % du budget global, vous pourrez ainsi le consacrer à la réalisation de travaux supplémentaires dans votre maison.

Construire sa maison : quels éléments influent sur le prix ?

Le prix de la construction de votre maison peut varier de manière significative selon l’environnement mais aussi le type de logement et les matériaux souhaités. Tout d’abord, le terrain choisi est un élément déterminant. Un terrain pentu peut par exemple faire augmenter le prix jusqu’à 10 % car il sera nécessaire de prévoir des murs de soutènement et des fondations plus solides. De même, les particularités du sol doivent être prises en compte. Il faut compter 160 à 200 euros TTC par mètre carré pour des fondations classiques et entre 260 et 300 euros TTC par mètre carré pour des fondations spéciales, de type micropieux.

Les frais liés à l’acquisition du terrain sont nombreux et doivent faire partie intégrante du budget de l’acheteur : rémunération du professionnel, droits d’enregistrement et de publicité foncière, rémunération du notaire, débours divers tels que les frais d’hypothèque, des pièces d’état civil, de l’état hypothécaire, du certificat d’urbanisme et de l’extrait de cadastre principalement. A ces frais s’ajoutent ceux liés à l’aménagement du terrain : l’étude de sol, le bornage, le défrichement, les clôtures et portails d’entrée et les plantations d’arbres et d’arbustes.

Ensuite, le prix de construction de votre maison dépend du type de toit souhaité. Les toits classiques sont les plus répandus et les moins chers. Si vous optez pour un toit plat, fréquemment demandé pour les maisons contemporaines, le prix sera légèrement majoré. Les toits mansardés populaires dans les grandes agglomérations sont quant à eux très coûteux. Tout comme le type de toit, les menuiseries ont un coût. Elles peuvent être composées de plusieurs matériaux comme le PVC, le bois ou encore l’aluminium, ayant chacun des particularités techniques qui influent sur le prix.

Enfin, vous devrez vous mettre d’accord avec le constructeur sur le niveau de finitions souhaité. Le prix de votre projet peut varier fortement si vous désirez prendre en charge certaines finitions comme la peinture ou l’installation de votre cuisine par exemple.

N’oubliez pas les taxes diverses !

Plusieurs taxes sont directement liées à la construction d’une maison neuve. L’acquéreur devra régler la taxe de raccordement à l’égout qui représente quelques centaines d’euros. La principale taxe à payer lors de la construction d’une maison reste la taxe d’aménagement dont le montant correspond aux taxes supprimées en 2012. Elle remplace notamment la taxe locale d’équipement (TLE) qui ne doit pas être confondue avec la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB). La taxe d’aménagement s’applique pour toutes les opérations d’aménagement, de construction, de reconstruction ou d’agrandissement de bâtiments ou d’installations nécessitant une autorisation d’urbanisme auprès de la mairie.

Une fois installé dans votre maison, vous pourrez toutefois bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pendant les deux premières années. Cette exonération est soumise à l’acceptation du maire de votre commune. Il est par ailleurs possible de profiter du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) dédié aux travaux d’économies d’énergie et aux équipements d’énergies renouvelables effectués par les propriétaires de maison individuelle datant de plus de 2 ans. Celui-ci permet de déduire de son impôt sur le revenu jusqu’à 30 % des dépenses engagées dans les travaux de rénovation contribuant à la transition énergétique.

La solution la moins onéreuse pour faire construire une maison consiste à s’orienter vers un constructeur de maisons individuelles. Ce professionnel se charge de la totalité de la prestation, de la coordination du chantier à la remise des clés. Avant de recourir à un tel intermédiaire, il est indispensable d’estimer votre budget.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre