Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Finance et assurance > 5 conseils pour choisir une assurance décennale au meilleur prix !

5 conseils pour choisir une assurance décennale au meilleur prix !

Vous souhaitez vous lancer dans une nouvelle activité et vous avez besoin d’une garantie décennale ? Ou vous souhaitez changer de contrat pour une formule qui vous correspond mieux ? C’est possible, à condition de bien vous préparer.

L’assurance décennale a été rendue obligatoire par la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Elle protège les professionnels de la construction, du bâtiment et de divers corps de métiers, en garantissant les réparations des dommages après la réception des travaux et en évitant les actions en justice.

Si souscrire à ce type d’assurance est simple, il est vivement conseillé de bien étudier les propositions de contrats de différents prestataires afin de trouver la formule qui vous convient et au meilleur prix ! Voici 5 conseils pour vous guider dans votre choix.

5 conseils pour choisir une assurance décennale au meilleur prix !

Conseil n° 1 : Dimensionnez votre contrat selon vos besoins

Votre chiffre d’affaires professionnel figure parmi les critères qui déterminent le tarif de votre contrat. En conséquence, il n’est pas utile de le surévaluer dans un premier temps, car vous vous retrouveriez probablement avec des échéances bien trop importantes à régler pour votre société. Si vous rencontrez quelques mois difficiles, vous pourriez rapidement vous retrouver dans la difficulté.

Il est préférable de laisser l’assureur procéder à une régularisation indexée sur l’évolution de votre chiffre d’affaires à la fin de votre contrat, dans le cas où celui-ci s’avèrerait plus élevé qu’escompté. Dans ce cas, faites bien évidemment attention à prévoir les fonds nécessaires pour régler le surplus demandé.

Conseil n° 2 : Comparez les offres

Prenez le temps de bien comparer les offres, c’est le meilleur moyen de faire le bon choix, et ce quel que soit votre achat ou votre investissement ! Ceci vous permet de comparer les prestataires, les garanties, les risques couverts, les tarifs ou encore les options afin de trouver la formule la plus adaptée à votre entreprise et à ses besoins.

Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de démarcher différents organismes assureurs, vous avez la possibilité d’engager un courtier qui s’en chargera pour vous. Il vous suffira de définir ensemble vos besoins, de rassembler les données nécessaires et de préparer votre dossier. Le courtier contactera les différents prestataires, il pourra négocier les termes de votre contrat, il vous conseillera sur les bons choix à effectuer et il vous présentera une liste des organismes correspondant à vos attentes. Ce gain de temps s’accompagne de conseils précieux et d’informations intéressantes qu’il serait dommage de refuser.

Après la réception des devis, ne vous précipitez pas. Étudiez chaque proposition de contrat et posez toutes les questions nécessaires au courtier, ou bien directement aux prestataires concernés. Faites-vous expliquer tout ce qui ne vous semble pas clair et exposez vos moindres doutes. Certains contrats peuvent sembler plus intéressants financièrement, mais les petites lignes renferment un tas d’informations susceptibles de faire varier cet avantage. Méfiez-vous de toutes les propositions très peu couteuses, elles ont tendance à masquer tout un tas de données qui pourraient vous pénaliser un jour : peu de sinistres couverts, une tarification progressive, des conditions de rétractation complexes, etc.

Si cette méthode prend du temps, elle vous permettra de trouver chaussure à votre pied sans regret et sans risque. Dites-vous bien que de nombreux domaines de l’artisanat, de la construction, de l’architecture ou encore de la technique sont concernés par cette assurance professionnelle ; tous les corps de métiers n’ont pas besoin de la même formule car ils ne sont pas exposés aux mêmes risques. En conséquence, un contrat peut parfaitement convenir à un professionnel, mais pas à un autre.

Il est très simple de faire des devis comparatifs en ligne. Cela vous permettra de vous faire un ordre idée des propositions et d’éliminer certains prestataires dont les formules ne vous conviendraient pas.

Conseil n°3 : Tournez-vous vers un organisme assureur compétent

Si de nombreuses compagnies d’assurances proposent l’assurance décennale, toutes ne se valent pas. N’hésitez pas à mener votre enquête auprès des clients des assureurs pour estimer leur sérieux et leur fiabilité. Par ailleurs, si l’assureur refuse de vous fournir les coordonnées d’une partie de sa clientèle, fuyez.

Enfin, si vous faites appel à un courtier, vous bénéficierez de ses conseils dans un domaine qu’il maîtrise et de ses recommandations parmi des prestataires qu’il côtoie. N’hésitez pas à solliciter ses lumières.

Conseil n° 4 : Vérifiez les garanties

Certes, le tarif est important, mais l’objet de votre contrat l’est bien plus encore ! Assurez-vous que la formule qui vous est proposée correspond bien à votre corps de métier et à votre entreprise. Si vous faites partie du domaine de la construction, votre garantie décennale doit être associée dans votre contrat à une responsabilité civile. De plus, il est préférable que la protection juridique soit incluse parmi les options ; fortement recommandée – voire exigée – dans de nombreux domaines, cela vous évitera de devoir souscrire à un autre contrat. Non seulement vous ferez des économies, mais il vous sera bien plus confortable de ne pas multiplier les contrats.

Par ailleurs, focalisez-vous sur certains points tels que les risques couverts et les risques exclus, chaque corps de métier ayant des besoins différents. Il serait dommage de ne pas être suffisamment protégé dans la pratique de votre activité quotidienne malgré votre souscription à une assurance. Étudiez également le montant de la franchise, dont le prix peut varier du simple au double selon les prestataires, ainsi que du plafond de remboursement. Enfin, comparez les délais d’indemnisations, certains étant plus intéressants que d’autres dans le cadre de votre activité.

Conseil n° 5 : Déclarez toutes vos activités

S’il est conseillé de ne pas surévaluer votre chiffre d’affaires, il est également recommandé de bien déclarer toutes vos activités. En effet, les assureurs se basent sur les déclarations de votre société pour garantir les activités qui vous conviennent. Vous éviterez ainsi les risques de déchéance de garantie face à un sinistre.

Enfin, n’oubliez pas qu’avant d’entreprendre un chantier, vous devez absolument être assuré. Ainsi, n’attendez pas pour faire vos recherches. Anticipez, c’est la meilleure solution pour bien étudier toutes les propositions et choisir la bonne assurance.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : WCWsNd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture