Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Toiture et façade > Traitement de façade contre la mousse, champignons ou pollution : conseils et tarifs

Traitement de façade contre la mousse, champignons ou pollution : conseils et tarifs

Traitement de façade contre la mousse, champignons ou pollution : conseils et tarifs

La façade de la maison doit être nettoyée et entretenue pour rester belle, propre et en bonne santé. Pourtant, nous avons tous ou presque tendance à n’agir qu’en cas de salissure ou d’agression avérée. Il existe toutefois des traitements préventifs pour préserver les surfaces avant l’apparition des dommages. Découvrez les conseils de nos experts et les tarifs pratiqués par les fabricants et les prestataires pour mieux vous y retrouver.

Pourquoi traiter votre façade contre la mousse, les champignons ou la pollution ?

La façade de votre habitation est soumise continuellement aux aléas climatiques, aux parasites, à la salissure et à la pollution. Ces attaques naturelles ou chimiques peuvent perturber l’équilibre de la surface de la façade et l’atteindre en profondeur, ce qui à terme peut provoquer des dégâts importants au sein de votre habitation.

Traiter votre façade la protège de ces diverses agressions et lui offre une durée de vie plus longue. Préservée de l’acidité de la pollution, de la prolifération de l’humidité et des micro-organismes que sont les mousses, les algues ou les champignons, elle est plus à même de résister au temps et de conserver sa couleur et son éclat.

Quand agir ?

La plupart du temps, nous nous lançons dans un traitement de façade lorsque nous nous apercevons que celle-ci est abîmée, envahie de mousses et de champignons, ou encore noircie par la pollution. C’est davantage la dimension esthétique qui nous pousse à intervenir. Pourtant, les traitements agissent de manière préventive pour protéger la façade et la conserver aussi saine que possible. En traitant cette surface continuellement exposée avec un produit adapté préventif, vous réaliserez des économies (en raison des coûts importants des traitements curatifs) et vous limiterez les effets négatifs des différents agresseurs.

Un bon nettoyage suivi d’un bon traitement préventif se réalisent tous les dix ans d’après les vendeurs de produits, mais préférez agir tous les cinq ans pour un meilleur résultat. Avant l’hiver et les périodes humides, un bon nettoyage et un traitement préventif adapté protégeront votre façade pendant toute la saison.

Toutefois, dans certaines régions humides ou selon l’exposition de la maison, certaines habitations ont tendance à se recouvrir rapidement de mousses, de moisissures, de champignons et de traces de pollution. Retirez les mousses et lichens dès qu’ils apparaissent ; agissez de même pour toutes les autres traces de salissures et la formation de micro-organismes, vous éviterez ainsi le noircissement des murs, le décollement des peintures, les variations de couleur de la façade et la formation de fissures et de dégradations. Cette action préventive est simple et rapide à réaliser, et elle vous évitera de nombreux ennuis et complications.

N’intervenez pas à coup d’eau de javel, qui a pourtant tendance à être le remède employé par de nombreux particuliers. Ce produit chimique et trop décapant a tendance à détruire le revêtement de façade et à le rendre poreux, n’offrant ainsi plus aucune protection à votre habitation. Privilégiez un produit adapté, nettoyant et protecteur.

Faites le bon diagnostic

Avant d’agir en traitement curatif, observez votre façade afin d’y apposer le produit adapté.

La plupart des mousses et micro-organismes apparaissent sur les façades exposées aux vents et aux pluies. Elles ont tendance à être plus humides et les pollens et les salissures s’y accrochent. En se développant, des mousses, des lichens, des moisissures et des champignons se forment et attaquent l’enduit de façade.

Des traces noires se distinguent en cas d’humidité et de pollution, et se transforment rapidement en coulures disgracieuses en cas de pluie ou de période humide. Sur les parties basses, les mousses forment de petits points verts qui se transforment ensuite en petites touffes végétales s’ils ne sont pas retirés. Quant aux moisissures et champignons, ils laissent des marques noires ou brunes qui s’étendent peu à peu sur les parties hautes.

Traitement de la façade : on passe à l’action !

Préparez la façade

Commencez par nettoyer la façade pour en retirer les salissures et les mousses peu incrustées. Un simple jet d’eau et une brosse adaptée suffisent et sont préférables à un nettoyeur à haute pression qui, mal utilisé, peut altérer la façade de votre habitation. Cette action permet de retirer préalablement tout ce qui peut l’être pour permettre au produit traitant de concentrer son action sur les éléments incrustés et tenaces.

Pensez à vous équiper de gants, de lunettes et d’un masque. Préférez des vêtements non fragiles, à défaut d’une tenue de travail adaptée. Protégez les alentours qui pourraient être fragilisés par le nettoyage et l’application des produits traitants, notamment les surfaces en bois et les végétaux.

Pour certaines surfaces, d’autres méthodes de nettoyage sont possibles :

  • Le gommage : il s’agit d’une projection de matière pour les murs poreux et fragiles. Sans eau ni risque d’abrasion, il convient à la brique, au bois, à la pierre et au béton.
  • L’hydrogommage : cette méthode s’apparente au gommage, mais y inclut 20 % d’eau. Elle est à privilégier pour les surfaces fragiles.
  • Le sablage : cette technique est très abrasive et ne convient pas à toutes les surfaces, notamment à celles qui sont particulièrement fragiles. En revanche, elle est très efficace sur les façades très encrassées.
  • Le ponçage : comme il retire de la matière, il n’est réservé qu’au bois et au béton encrassés.
  • Le peeling : réalisé à base de produits chimiques, ce traitement doux mais très couteux doit être appliqué par un professionnel.
  • Le nettoyage chimique : s’il convient à toutes les façades en raison de la diversité des produits utilisables, il n’est pas vraiment écologique.

Appliquez le traitement

Sur votre façade propre et sèche, appliquez le traitement adapté. Si vous n’êtes sujet qu’aux moisissures et champignons ou bien qu’aux mousses, un produit spécifique suffit. Toutefois, un traitement curatif complet vous protégera de toutes les formes d’agressions en une application. Les anti-mousses, anti-moisissures et antifongiques sont pratiques pour éliminer les résidus de pollution, les mousses et micro-organismes incrustés et tenaces.

Référez-vous à la notice du produit, mais la plupart s’appliquent à l’aide d’un pulvérisateur adapté. Laissez agir le temps indiqué par le fabricant puis rincez abondamment (uniquement si cela vous est demandé sur la notice). Assurez-vous auprès de la météo de bénéficier de trois jours sans pluie au minimum après l’application pour un effet réussi. N’hésitez pas à répéter l’opération au bout de trois jours s’il reste des résidus.

Pensez à bien vous protéger avec un équipement adapté et à abriter les surfaces et végétaux environnants.

Agissez en prévention

Tous les cinq à dix ans, appliquez sur votre façade, après un bon nettoyage, un produit hydrofuge simple ou bénéficiant d’un anti-mousse ou antifongique inclus. Cette protection préservera votre façade des attaques futures et prolongera son éclat et sa durée de vie. N’hésitez pas au passage à reboucher les fissures apparentes et à éliminer tout résidu ou élément à risque.

Quel prix pour un traitement de façade ?

Le coût d’un traitement de façade varie selon le nettoyage à effectuer, le type de produit appliqué et l’appel éventuel à un professionnel. Voici une indication des tarifs moyens pratiqués pour vous donner un ordre d’idée.

Si vous nettoyez votre façade avec votre jet d’eau et une simple brosse, il ne vous coûtera que le prix de l’eau consommée selon les tarifs en vigueur.

Le coût d’un produit traitant peut grandement varier d’un modèle à l’autre, selon sa composition, son usage et son fabricant. En moyenne, comptez entre 1,50 euro et 5 euros par litre pour des produits de gamme moyenne corrects. Avec un litre de produit, vous pouvez espérer couvrir environ 5 m² de surface de façade, soit 0,30 euro à 1 euro le prix par mètre carré. Ce coût n’inclut que le produit. Il vous faudra y ajouter celui de votre équipement.

Si vous préférez faire appel à un professionnel, le coût de la prestation variera entre 15 euros et 50 euros par m² à traiter. Le tarif évolue selon le type de produit utilisé, l’état de votre façade et les prix pratiqués par le professionnel.

Vous l’aurez compris, mieux vaut agir de manière préventive avec un nettoyage régulier et l’application d’un traitement préventif hydrofuge tous les cinq ou dix ans. Vous éviterez ainsi les complications et les coûts d’un décapage et d’un traitement de fond !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : EyCrbx

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture