Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Plomberie et électricité > Refaire l’installation électrique d’un logement : conseils et prix

Refaire l’installation électrique d’un logement : conseils et prix

Pour sécuriser votre maison et surtout être conforme à la règlementation, une rénovation électrique s’impose si votre installation est trop vétuste. Comme cette tâche est compliquée, il faudra une organisation au millimètre pour la concrétiser. Voici un guide pour vous aider à réussir ce projet.

Refaire l’installation électrique d’un logement

L’importance d’une rénovation électrique

Dans l’Hexagone, le respect de la norme électrique NF C15-100 est imposé. Celle-ci exige la présence d’équipements électriques dans toutes les pièces de la maison, de disjoncteurs pour les différents circuits, d’un dispositif de sécurité pour les départs de circuit, d’une prise de terre et autres exigences pour les pièces spécifiques comme la cuisine et la salle de bain. Il se peut que les maisons anciennes ne suivent pas cette norme qui est effective quand même depuis 1956. Par contre, dans les nouvelles constructions dont les permis de construite datent d’après le 1er juin 2003, il est obligatoire de la respecter.

Si la règlementation est très exigeante sur ce point, c’est parce que la mise aux normes permet de mieux protéger les personnes et les installations. Elle contribue à éviter les risques de dégâts matériels, d’incendies et d’accidents électriques. Il ne faut surtout pas oublier que 30% des incendies domestiques sont provoqués par un dysfonctionnement électrique. Tous les ans, plus d’une centaine de personnes décèdent à cause de ce problème. De plus, les compagnies d’assurance peuvent refuser de rembourser les dégâts si les dispositifs électriques sont jugés trop obsolètes. Pire, le propriétaire risque une peine de prison s’il est avéré que l’installation était dangereuse et qu’il n’a rien fait pour y remédier.

Déroulement de l’intervention

Une rénovation électrique ne s’effectue pas à l’aveugle sans savoir exactement quelle est la nature des éventuels problèmes et quels sont donc les travaux à mener. Mené uniquement par des professionnels agréés, ce diagnostic va permettre de connaître l’état général de l’installation et de déceler les éventuels risques. C’est aussi l’occasion pour le professionnel d’émettre ses propositions dans le cadre de la rénovation.

Avant de commencer les travaux, créer, un plan qui va donner un aperçu général de la nouvelle installation est vivement recommandé. Prises, câbles, interrupteurs, appareil d'électroménager, points d’éclairage sont autant d’éléments à intégrer dans ledit plan. Un démontage de l’ancien matériel sera requis avant la pose des nouveaux équipements. Au cours des travaux, plusieurs opérations seront menées : remplacement des équipements comme les protections ou le tableau, changement des fils et des câbles, ajouts de points d’éclairage, d’interrupteurs, de prises, etc.

Le prix d’une rénovation électrique

Le coût d’une rénovation électrique va bien évidemment dépendre de l’ampleur des ouvrages. Rien à craindre sur votre budget s’il n’est question que de petits travaux d’électricité. Cela vous coûtera aux environs de 700 euros. Par contre, s’il est nécessaire de modifier tout le système électrique, il va falloir y mettre le prix. Ce type de rénovation peut coûter entre 80 et 100 euros HT le mètre carré. À noter que vous bénéficiez d’une baisse de TVA sur vos travaux si votre maison a été érigée il y a plus de deux ans. Au lieu des 20%, le taux baisse à 10%. Attention, cela n’est valable que si vous passez par les services d’un électricien. La TVA sera appliquée sur les matériels achetés par ce professionnel et pour ses honoraires. Par contre, si vous ne faites pas appel à un artisan, vous êtes tenu de payer les 20% requis lors de l’achat de vos fournitures.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8hPkJs

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture