Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Plomberie et Electricité > Borne de recharge et compteur électrique : 5 choses à savoir !

Borne de recharge et compteur électrique : 5 choses à savoir !

Borne de recharge et compteur électrique : 5 choses à savoir !

Installer une borne à domicile constitue la meilleure solution de recharge pour les utilisateurs de voitures électriques ou hybrides rechargeables.

D’ailleurs, 90% des électromobilistes choisissent cette alternative au détriment de la recharge publique. Avant de mettre en place une telle infrastructure chez soi, il est impératif de s’assurer que le compteur électrique dans le logement dispose de la bonne puissance.

1 - Connaître la puissance d’un compteur électrique avant tout

La puissance du compteur électrique renferme des spécificités qu’il convient de connaître absolument avant d’envisager l’installation d’une borne de recharge. Ladite puissance ne représente ni plus ni moins que la puissance souscrite maximale qu’il est possible d’utiliser dans le logement. À la suite d’un dépassement, l’installation disjoncte pour une mise en sécurité. La puissance du compteur électrique est exprimée en kilovoltampères (kVA) sachant qu’un kilovoltampère équivaut à un watt soit 1 kVA = 1 kW. Plusieurs catégories de puissance sont disponibles dans les compteurs électriques installés chez les particuliers et vont de 3 kVA jusqu’à 36 kVA.

L’information est visible sur la facture d’électricité, mais il est également possible de demander au fournisseur directement. Les compteurs électriques peuvent fonctionner sur réseau monophasé et délivrer des puissances de 3 kVA, 6 kVA, 9 kVA, 12 kVA et 15 kVA ou en réseau triphasé et émettre 9 kVA, 12 kVA, 15 kVA, 18 kVA, 24 kVA, 34 kVA et 36 KVA. En fonction des besoins des utilisateurs, il est possible d’augmenter ou descendre la puissance d’abonnement en sollicitant le fournisseur d’énergie. Mais il faut garder en tête que plus le compteur est puissant, plus l’abonnement coûte cher. Comptez 8,14 euros pour une puissance de 3 kVA contre 30,89 euros pour 36 kVA chez EDF.

2 - La puissance adaptée d’un compteur électrique pour recharger une voiture électrique

Pour que le compteur électrique ne disjoncte pas, il convient de s’assurer que la puissance des appareils utilisés dans le logement est inférieure à celle du compteur. Ce dernier doit alors être beaucoup plus performant pour que la borne de recharge puisse fonctionner correctement. Les chargeurs pour véhicules électriques émettent entre 3,7 kW et 22 kW en courant alternatif AC. Ces modèles sont les plus adaptés à un usage domestique, car leur installation est plus simple que les bornes rapides en courant continu DC qui délivrent de 50 kW jusqu’à 350 kW. Ainsi, pour installer une simple prise renforcée de 3,2 kW, un compteur de 6 kVA suffira. Pour une borne de 3,7 kW, il faut un abonnement d’une puissance de 6 kVA également.

Dans le cas d’une borne de 7,4 kW, l’abonnement minimum doit être de 9 kVA. Si le chargeur déploie 11 kVA, le compteur devra être de 12 kVA. Quant aux bornes de 22 kW, elles se relient idéalement à un compteur de 24 kVA en triphasé. Il est à spécifier que ces valeurs minimales sont préconisées uniquement pour répondre aux besoins de la borne de recharge. Comme il ne s’agit pas du seul équipement utilisé dans le logement, il convient alors de prévoir une marge supérieure qui englobe le courant dont ont besoin les autres équipements pour éviter que le compteur disjoncte.

3 - La modification de puissance du compteur électrique

La borne de recharge ne représente pas le seul appareil qui fonctionne dans la maison. Au quotidien, il faut inclure la mise en marche des chauffages électriques, du réfrigérateur, du four, du micro-onde, du congélateur, du lave-linge ou des équipements hifis. Après l’installation de la Wallbox, il sera probablement nécessaire de modifier la puissance de l’abonnement électrique pour un fonctionnement optimal du compteur. Il est impératif que ce dernier procure de l’énergie suffisante pour tous les appareils activés simultanément. Le changement d’abonnement est relativement aisé.

Il suffit de prendre contact avec le fournisseur d’énergie ou de faire soi-même la démarche depuis son espace personnel en ligne ou depuis le compteur Linky. Il semble intéressant aussi de savoir qu’il existe des bornes de recharge pourvues d’options qui évitent le dépassement de la puissance souscrite. Cette fonction de délestage stoppe ou abaisse automatiquement la puissance de charge du véhicule lorsqu’un autre équipement est mis en marche et que le plafond maximal toléré se rapproche. Par la suite, la recharge reprend son cours normal dès que la consommation énergétique du logement l’y autorise.

4 - Le système de comptage en copropriété

Lorsqu’une borne de recharge est installée de façon individuelle en copropriété et qu’elle fait l’objet d’un droit à la prise, la règle veut que ce soit la personne qui désire mettre en place l’infrastructure qui paie tous les frais et qu’aucun coût ne soit supporté ni par le syndicat ni par les autres copropriétaires. La consommation d’électricité de la borne est facturée individuellement par le biais d’un système de comptage dédié. En fonction de la configuration, il peut être question d’un sous-compteur homologué et raccordé au compteur des parties communes de l’immeuble si ce dernier est suffisamment puissant.

Dans ce cas, les consommations sont transmises à la copropriété qui facture ensuite l’utilisateur. Il arrive aussi qu’un compteur Linky puisse être installé pour faire fonctionner spécialement la borne. L’utilisateur est libre de choisir son fournisseur pour profiter de prix plus bas. Mais en contrepartie, les tarifs pour poser le nouveau compteur risquent d’être relativement onéreux. L’installateur choisi indiquera le type de compteur adapté aux impératifs techniques ainsi qu’aux contraintes financières du client.

5 - Les Wallbox avec compteur intégré

Dans le commerce, il existe une myriade de modèles de bornes de recharge qui diffèrent d’un fabricant à un autre. Il est possible de trouver des versions dotées de compteurs intégrés ayant l’avantage de mesurer avec précision la quantité d’énergie consommée au cours de la recharge. D’autres bornes sont vendues avec des compteurs certifiés comme chez Wallbox. La marque commercialise un compteur conforme à la directive MID qui est obligatoire pour rendre l’accès à la borne payante. Le rôle de l’appareil est de facturer les services en fonction de l’électricité réellement consommée au cours de chaque session de charge. L’ajustement des coûts de charge via une application mobile est possible. Ce compteur Wallbox a la particularité d’être doté d’un écran LCD rétroéclairé et offre un degré de protection frontale IP51.

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : qubf5G

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture