Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Chauffage et isolation > Installation de radiateurs électriques : conseils, modèles, prix

Installation de radiateurs électriques : conseils, modèles, prix

Installation de radiateurs électriques

Opter pour des radiateurs électriques est un choix intéressant, notamment dans une habitation convenablement isolée. Économiques et simples à gérer à distance, ils sont connus pour apporter un véritable confort thermique.

Vous envisagez d’équiper votre habitation neuve ou en rénovation de radiateurs électriques, mais vous ne savez pas quel modèle choisir ni comment les disposer ? Voici quelques conseils pour vous guider dans votre investissement et votre installation.

Les différents types de radiateurs électriques

Vous trouverez trois grandes catégories de radiateurs électriques sur le marché : les modèles convecteurs, les radiateurs à inertie et les rayonnants sans inertie.

Les radiateurs électriques convecteurs

Les convecteurs sont équipés d’une résistance électrique qu’ils utilisent pour chauffer l’air. Ils créent ainsi un mouvement de brassage, puisque l’air chaud monte et est remplacé par de l’air froid qui se réchauffe à son tour, etc. La pièce monte rapidement en température, mais l’air y est plus sec.

Idéalement, ce type de radiateur convient aux pièces bien isolées et s’accompagne d’un ventilateur qui permet à l’air de bien circuler et de mieux se répartir, et d’un humidificateur qui rend l’air plus respirable et moins asséchant.

Peu chers à l’achat, ils ne vous permettront pas de réaliser de véritables économies à l’usage en raison de leur chauffage non uniforme au sein d’une pièce. En outre, la circulation d’air qu’ils entrainent soulève la poussière et peut déranger les personnes sujettes aux allergies.

Les radiateurs rayonnants ou radiants

Ces types de radiateurs électriques diffusent leur chaleur produite par rayons infrarouges par rayonnement et par convection. S’ils évoquent la sensation d’une exposition au soleil, ils peuvent devenir rapidement gênants si l’on reste à proximité puisqu’ils chauffent tout ce que les avoisine.

Le radiateur produit de la chaleur en chauffant une plaque en aluminium. En revanche, ils ne disposent pas de système d’inertie. En conséquence, ils ne chauffent plus dès qu’ils sont éteints ou que le courant est coupé.

Les radiateurs à inertie

On distingue deux types de radiateurs à inertie :

  • Les modèles à inertie fluide, qui stockent l’énergie produite dans un fluide caloporteur (huile, glycol, etc.).
  • Les modèles à inertie sèche, qui stockent l’énergie dans un matériau solide (pierre volcanique, stéatite, céramique, etc.).

Ces modèles sont économiques et permettent une diffusion plus régulière de la chaleur, même après leur extinction.

Les modèles à chaleur douce contiennent une première résistance qui sert à chauffer la façade et une seconde résistance pour chauffer le cœur dit à inertie. Rapidement chauds, ils stockent la chaleur et la diffusent doucement pour être agréables sans assécher l’air. Ils sont conseillés pour bénéficier d’un véritable confort thermique.

Les modèles à accumulation ont une capacité de stockage de la chaleur encore plus importante puisqu’ils peuvent vous chauffer toute la journée si vous les éteignez au réveil. Ainsi, vous faites des économies en les faisant tourner la nuit et en vous chauffant le jour sans branchement.

Bien choisir son radiateur électrique selon les pièces de la maison

Si vous envisagez une installation complète de radiateurs électriques au sein de votre habitation, il est vivement recommandé de bien étudier vos besoins pièce par pièce afin de mieux préparer votre projet. En effet, un radiateur se choisit selon plusieurs critères :

  • La pièce où il sera installé
  • Le confort thermique souhaité
  • Le volume de la pièce à chauffer
  • La montée en température désirée et son maintien
  • L’isolation de l’habitation
  • La qualité de l’air
  • Le budget

Pour bien vous chauffer tout en faisant des économies, choisissez vos radiateurs selon les différentes pièces de la maison, chacune ayant des besoins spécifiques.

Radiateur électrique pour les pièces de vie

Les pièces de vie n’ont pas toutes le même besoin. Néanmoins, qu’il s’agisse du séjour, de la cuisine, des chambres ou du bureau, pensez avant tout au confort et préférez installer des radiateurs à inertie, de préférence à chaleur douce. En effet, ces pièces sont constamment chauffées et ont donc besoin d’un apport régulier et économique.

La température idéale du salon, du séjour, de la cuisine et du bureau est de 19°C. Dans vos chambres, une température de 16°C est suffisante et permet un meilleur sommeil.

Radiateur électrique pour la salle de bain

Le radiateur sèche-serviettes électrique permet un bon dispositif de chauffage dans cette pièce humide et ponctuellement utilisée. Pour les plus frileux, couplez-le avec un radiateur d’appoint soufflant pour vous réchauffer à la sortie du bain.

Idéalement, une température de 17°C suffit dans une pièce comme la salle de bain. Montez à 22°C lorsque vous l’utilisez pour plus de confort, surtout en sortie de bain.

Radiateur sur les pièces peu occupées ou de passage

Les pièces où vous ne faites que passer, ou celles que vous n’occupez pas, telles que la chambre d’amis, l’entrée ou le couloir peuvent être chauffées au moyen de radiateurs rayonnants, pour une chaleur rapide et homogène.

Quel budget prévoir pour un radiateur électrique ?

Votre budget dépendra bien évidemment du modèle de radiateur choisi, mais également de sa puissance de chauffe et de sa marque. Voici les tarifs moyens pratiqués pour les différents modèles :

  • Tarif pour un radiateur convecteur d’une puissance de 500 W et d’une surface de chauffe de 5 m², comptez en moyenne 75 euros.
  • Tarif pour un radiateur rayonnant d’une puissance de 1000 W et d’une surface de chauffe de 10 m², comptez environ 210 euros
  • Tarif pour un radiateur à inertie fluide d’une puissance de 500 W et d’une surface de chauffe de 5 m², comptez environ 200 euros.
  • Tarif pour un radiateur à inertie sèche d’une puissance de 2000 W et d’une surface de chauffe de 20 m², comptez entre 360 et 700 euros selon le type de matériau.
  • Tarif pour un radiateur à chaleur douce, prévoyez un budget de 350 euros.
  • Tarif pour un radiateur à accumulation, votre budget avoisinera 550 euros.
  • Tarif pour un radiateur sèche-serviettes pour salle de bain vous coutera environ 180 euros.

Comment poser soi-même ses radiateurs électriques ?

Quelques règles de base

Une fois votre modèle de radiateur choisi, étudiez chacune de vos pièces dans leur globalité pour le fixer convenablement.

Pour que la diffusion de la chaleur soit optimale, vos radiateurs doivent être libres de toute entrave. Laissez au minimum les distances suivantes libres et vacantes autour de chaque appareil :

  • 50 cm au-dessus du radiateur
  • 15 cm en dessous du radiateur
  • 15 cm sur les côtés, et jusqu’à 80 cm pour les modèles radiants et à chaleur douce

Vos radiateurs ne doivent pas être installés près d’une porte extérieure ou d’une aération, car leur thermostat en serait faussé.

Il convient d’adapter l’emplacement de vos radiateurs à votre type d’isolation. Dans une habitation mal isolée, placez les radiateurs côté façade pour faire barrage, sinon disposez-les sur les cloisons internes. De même, si vous n’avez pas de double vitrage, les radiateurs peuvent être situés sous les fenêtres pour former un écran chaud.

Pour les grandes pièces, deux petits radiateurs sont préférables à un grand modèle puissant. Ne placez pas les deux appareils en vis-à-vis afin de mieux répartir la chaleur dans la pièce.

Comment poser vos radiateurs électriques ?

La pose sera différente selon le modèle choisi, mais elle se compose généralement de cinq étapes distinctes, détaillées sur les notices des fabricants :

  • Commencez par positionner l’appareil à sa place, en respectant les espaces conseillés.
  • Disposez la console murale qui servira à maintenir le radiateur au mur.
  • Raccordez le radiateur à votre circuit électrique.
  • Mettez-le en place et fixez-le convenablement.
  • Testez-le afin de vous assurer de son bon fonctionnement.

Thermostat et pilotage

Pour plus de confort et pour réaliser des économies, il est conseillé de vous équiper d’un thermostat et/ou d’un système de programmation afin de gérer vos appareils en toute simplicité.

La plupart des modèles sont équipés de thermostats intégrés pour gérer la mise en route du radiateur et la température qu’il est censé atteindre et maintenir. Il en existe des modèles mécaniques, électroniques et numériques.

Le pilotage du système est idéal pour vous permettre de régler chaque appareil selon vos besoins et de les laisser fonctionner seuls. Le pilotage intelligent peut se faire par appareil, en un point central de la maison ou même à distance au moyen d’un téléphone ou d’une tablette.

Il vous suffit de programmer vos différents radiateurs pour obtenir la chaleur que vous souhaitez, au moment où vous le voulez. Un confort indéniable qui vous permettra également de réaliser de belles économies !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

1 commentaire

Écrit par Dax12 le 10/10/2018 à 06h06

Je suis confronté à un problème moi et ma femme avons acheté un radiateur sèche serviette électrique(500w) pour une petite salle de bain et je ne vois pas comment je pourrais le brancher, ma salle de bain possède seulement des prises classiques la maison à 40 ans et sur le compteur il n'y a pas l'air d'avoir un système seulement pour les chauffages, aucune indication sur le compteur électrique pour les chauffages.

Je sais que pour les normes il est interdit de le raccorder sur une prise male et de la brancher mais je n'ai aucune autre solution pas moyen de faire passer les câbles jusqu’à la salle de bain nous n’aurons pas les moyens.

Donc je voulais savoir techniquement est-ce que je peux raccorder les câbles du sèche serviette à une prise mâle pour ensuite la brancher en hauteur dans la salle de bain ? Sachant que c'est un petit ça pauserait vraiment un problème ? Bien sûr j’isolerais le câble pilote et utiliserais seulement une prise 2p car c'est de catégorie 2 si j'ai bien compris pas de terre à raccorder.

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : cHmNxq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • La pompe à chaleur : comment ça fonctionne ? La pompe à chaleur : comment ça fonctionne ? Une pompe à chaleur est un système de chauffage qui utilise l'environnement. Il puise ses calories dans l'eau, l'air ou le sol pour le transformer en chauffage dans les habitations. En plus d'être...
  • Installer un plancher chauffant ou chauffage par le sol Installer un plancher chauffant ou chauffage par le sol Le plancher chauffant est une excellente alternative aux radiateurs traditionnels ou encore aux systèmes de chauffage à air chaud. D’habitude, le chauffage au sol est associé au haut de gamme et...