Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Toiture et façade > Qu'est-ce qu'une charpente traditionnelle en bois ?

Qu'est-ce qu'une charpente traditionnelle en bois ?

Très prisée dans les habitations anciennes, la charpente traditionnelle doit son succès à son esthétique reflétant la qualité d’un vrai travail artisanal. Elle constitue un excellent choix si vous envisagez notamment d’exploiter l’espace sous vos combles.

Charpente traditionnelle en bois : définition

D’une région à une autre, les techniques de construction sont nombreuses et variées sauf si l’on parle de la charpente traditionnelle en bois qui est présente un peu partout. Celle-ci est montée sans connecteur (pièces métalliques de charpentes industrielles) avec du gros bois, généralement des essences résineuses comme le Douglas, le pin, le mélèze, l’épicéa ou le sapin ou des essences de feuillus caducs à l’instar du chêne ou du châtaignier.

Charpente traditionnelle en bois

Elle est constituée de plusieurs éléments, à commencer par la structure porteuse appelée ferme qui repose sur les murs porteurs ou des poteaux. Une charpente se compose également de pannes qui assurent la liaison entre les fermes. Autres composants : les chevrons qui sont fixés sur les pannes puis les voliges et les liteaux sur lesquels seront installés les matériels de couverture.

Comment concevoir une charpente traditionnelle ?

Sa conception aisée et souple est un autre facteur justifiant le succès de la charpente traditionnelle. Au moment de la création,le plan réalisé par l’architecte devra prendre en compte le type de charge (vent, neige, pluie, etc.), le type de couverture (ardoise, tuile, tôle, etc.), la hauteur des murs porteurs, les cotations horizontales, les cotes des ouvertures à créer, la vue des façades, des combles et du dessus.

Avant la construction, aucune faille ne doit apparaître notamment dans le calcul des chevrons et des pannes qui devra être d’une grande précision. Il est crucial de connaître les charges permanentes incluant le plafond ou le poids de la toiture ainsi que les charges temporaires qui concernent le vent ou la neige. Pour que les combles soient aménageables, il ne faut pas non plus négliger le pourcentage de la pente. Des combles habitables doivent avoir au moins une hauteur de 1,80m. Le type de région et de couverture désirée entre aussi en ligne de compte au moment de choisir le pourcentage de la pente.

Côté règlementation, il est obligatoire de respecter les normes et les DTU suivants : DTU 31.1 et 31.2, DTU BF 88 et DTU règles CB 71.

Avantages et inconvénients

Un avantage indéniable de la charpente traditionnelle est ainsi la possibilité qu’elle offre d’aménager sous les combles. Si la maison est petite, cette particularité offre la possibilité de gagner une importante surface habitable ce qui permet de surcroît aux propriétaires d’éviter de gros travaux d’extension plus tard.

Les charpentes traditionnelles sont aussi un excellent moyen de jouir des avantages esthétiques des plafonds à la française. Ces derniers se démarquent par leurs poutres et plafonds, laissés de manière apparente.

Par contre, il va falloir se préparer financièrement, car la création d’une telle structure coûte cher. D’ailleurs, il s’agit là de l’un des rares points faibles qui lui sont attribués. La charpente traditionnelle nécessite une importante quantité de bois sans parler des difficultés techniques liées à sa mise en œuvre. Autant de détails qui font rapidement gonfler la facture.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : vL9xpT

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture