Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Chauffage et isolation > La chaudière au bois : fonctionnement, entretien, coût

La chaudière au bois : fonctionnement, entretien, coût

Chauffage économique et écologique, la chaudière au bois se décline en une grande variété de modèles adaptés à chaque situation. Aujourd’hui, elle séduit de plus en plus de Français grâce à sa rentabilité rapide.

Le fonctionnement d’une chaudière à bois

Le mode de fonctionnement d’une chaudière à bois est relativement simple. La chaudière brûle le combustible, en l’occurrence le bois, pour transmettre ensuite ces calories depuis le générateur aux émetteurs de chaleur via un fluide caloporteur qui fait fonctionner le circuit de chauffage. C’est ce liquide circulant dans les réseaux qui va être conduit vers le système central, les radiateurs ainsi que les planchers chauffants. Lorsque cette eau perd en calories, elle retourne vers la chaudière pour être chauffée à nouveau.

choisir une chaudière à bois

Le fonctionnement optimal de la chaudière à bois passe par un choix judicieux de combustibles. Il en existe plusieurs types, mais le plus classique reste les bûches. Avec leur autonomie de 12 à 24 heures, elles peuvent assurer entre 24 et 110 kW/h d’énergie. Autre alternative : les bûchettes reconstituées, les granulés ou encore les plaquettes. Ces combustibles peuvent être rechargés de façon manuelle ou automatique. La seconde option est la plus confortable puisque la chaudière reste autonome plusieurs jours. A savoir également qu’il existe des chaudières polycombustibles qui utilisent deux ou plusieurs combustibles. Par exemple, sur les cas de chaudières à bois, lorsque la recharge de bois est insuffisante, un autre combustible comme le fioul ou le gaz prend le relais.

L’entretien d’une chaudière à bois

La législation impose aux propriétaires d’effectuer l’entretien d’une chaudière à bois au moins une fois dans l’année. Il en va de votre sécurité, mais aussi de la longévité de l’installation. Une maintenance régulière permet d’optimiser le rendement du chauffage. Elle s’effectue en trois étapes. La première phase est celle de la vérification. La combustion est mesurée, le fonctionnement en général est vérifié et l’indice de noircissement du dispositif est déterminé. Vient ensuite l’étape du nettoyage du système d’évacuation des cendres, des systèmes d’alimentation ou encore du ventilateur. Le professionnel termine en contrôlant les organes de l’installation et éventuellement l’étanchéité de la porte.

Pour cet entretien annuel, passer par les services d’un professionnel est indispensable. Il et possible de signer un contrat d’entretien avec une société spécialisée, qui vous rappellera chaque année pour intervenir : cela vous évitera d'oublier de contacter un prestataire pour assurer la mission.

Combien coûte l’installation d'une chaudière à bois ?

La chaudière à bois offre des rendements jusqu’à 90%. Elle assure une économie de 30% sur votre facture de chauffage et reste donc un investissement rentable. Sur le marché, elle est plus chère en comparaison aux chaudières à gaz ou à fioul. Et c’est normal étant donné ses multiples avantages. Les tarifs varient selon la performance, la marque et le modèle et peuvent aller de 2000 à 18 000 euros. Au moment de l’achat, il est recommandé de se fier à des labels comme Flamme Verte, dont les modèles émettent moins de pollution et sont malgré tout très performants.

Pour l’acquisition et l’installation d'une chaudière à bois, des aides et subventions sont accordées par l’État comme la prime énergie, le taux de TVA à 5,5 %, les aides de l’Agence Nationale de l’habitat (Anah), l'éco-prêt à taux zéro ou encore le crédit d’impôt (CITE). Vérifiez si vous êtes éligibles à ces dispositifs.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : DTTGnK

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture