Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Construction et rénovation > Comment transformer une grange en habitation ? Les étapes du projet

Comment transformer une grange en habitation ? Les étapes du projet

Comment transformer une grange en habitation ? Les étapes du projet

Acquérir une grange et la transformer en habitation est un beau projet qui fascine de plus en plus de Français. Outre son cachet original, elle permet de multiples possibilités d’aménagement des espaces intérieurs et de belles ouvertures sur l’extérieur. Toutefois, ce type de projet particulier nécessite certaines étapes essentielles, avant même d’envisager de se lancer dans les travaux. Découvrez ces étapes et nos conseils pour une transformation réussie.

Transformer une grange en habitation : quelles sont les démarches obligatoires ?

Avant d’entreprendre votre projet de transformation d’une grange en habitation, vous devrez effectuer quelques démarches obligatoires. En cas de doute, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel de la rénovation.

  • Consultez le plan local d’urbanisme (PLU) de votre commune : il est indispensable de consulter le PLU de votre commune avant d’entreprendre tout travaux. En effet, vous devez vous assurer que la grange soit localisée dans une zone constructible, mais aussi de ce qui peut vous être permis ou non dans le cadre de sa transformation en habitation.
  • Assurez-vous que votre terrain soit viabilisable et sollicitez des devis auprès des services en charge de l’eau, de l’électricité, de l’assainissement ou encore du gaz afin de connaître les éventuelles obligations en matière d’extension de réseau… ainsi que le coût !
  • Calculez la surface totale de la grange à aménager en habitation, car tout projet dont la surface de plancher est supérieure à 150 m² nécessitera l’intervention d’un architecte, ce qui entraîne un surcoût non négligeable.
  • Autre détail, mais qui a son importance ! Assurez-vous que le contrat d’achat de la grange que vous souhaitez aménager contienne une clause suspensive vous libérant de l’obligation d’acheter le bien en cas de refus du permis de construire. En effet, il est tout à fait possible que l’aménagement du bien vous soit refusé, auquel cas vous devrez pouvoir vous désengager sans dommage ni difficulté.

Les étapes de la transformation

Le contrôle du futur chantier

Avant de vous lancer, il est recommandé de vous faire accompagner d’un ou de plusieurs professionnels sur les lieux. Ceux-ci pourront examiner la qualité du bâti et vous renseigner sur les possibilités d’aménagement qui s’offrent à vous, ainsi que sur d’éventuels surcoûts selon l’état de la structure. Les éléments essentiels à contrôler sont l’état des murs, de la charpente et de la couverture.

La viabilisation et ses possibilités

La viabilisation de votre grange sera une étape essentielle. Pensez que celle-ci, pour devenir une habitation, devra être raccordée en électricité, en eau, en gaz éventuellement et contenir un système d’assainissement (tout-à-l’égout ou individuel) et un dispositif d’évacuation des eaux usées. Une viabilisation complète peut coûter 6 000 à 10 000 euros, voire davantage selon les travaux de terrassement à réaliser.

Les aménagements

Les choix d’aménagement vous appartiennent. Certains préfèrent garder la grange dans « son jus », avec poutres et/ou pierres apparentes notamment, quand d’autres apprécieront de moderniser l’espace. Quoi qu’il en soit, partir d’une grande coquille vide a un coût important, quels que soient vos aménagements intérieurs.

  • Les ouvertures : vous devrez percer la grange en plusieurs endroits pour y faire entrer la lumière naturelle. Selon vos envies, comptez 20 000 à 30 000 euros en moyenne pour la fourniture et la pose par un professionnel.
  • L’isolation et le cloisonnement intérieur : ce poste peut être très important, car les murs d’une grange sont rarement conçus pour y accueillir une habitation. Il convient donc de les isoler convenablement, par l’intérieur ou l’extérieur. Quant à votre cloisonnement intérieur, il peut être plus ou moins important selon vos idées d’aménagement des espaces. Comptez 20 000 à 30 000 euros pour ce poste.
  • L’électricité et le chauffage : vous devrez probablement partir de zéro et faire des choix adaptés à un volume aussi spécifique. Comptez 20 000 à 40 000 euros selon votre type d’installation.
  • La plomberie : vous partirez probablement également de zéro pour la mise en place de votre cuisine, de votre salle de bain et de vos sanitaires. Comptez 10 000 euros de budget environ.
  • La ventilation : ce poste est bien souvent oublié, mais il est pourtant essentiel pour bien ventiler votre future habitation. Prévoyez environ 5 000 euros.

Nous ne parlons ici que des travaux importants pour la structure de votre grange dans le but d’en faire une habitation. Bien évidemment, le poste de la décoration et des aménagements divers sera à prévoir en plus : revêtements de sols, revêtements muraux, équipements, mobilier, etc.

On estime que le coût moyen de la rénovation d’une grange pour la transformer en habitation se situe entre 500 et 1 500 euros par mètre carré. Les frais de viabilisation seront à prévoir en plus.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : BLKeZZ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture