Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Construction et rénovation > Installer une véranda : réglementation, conseils, modèles et prix

Installer une véranda : réglementation, conseils, modèles et prix

Installer une véranda présente de nombreux avantages. Isolante, elle ouvre sur l’extérieur tout en permettant d’étendre la surface intérieure de votre habitation. Esthétique, elle peut devenir une pièce à part entière ouverte sur la nature. En lieu d’appoint pour profiter des beaux jours ou en vaste espace habitable, la véranda se développe selon vos envies et vos besoins et peut même abriter votre cuisine, votre salle de bain ou toute autre pièce de vie.

Face à l’investissement financier que représente l’installation d’une véranda, il est conseillé de bien préparer votre projet en amont, d’effectuer les démarches nécessaires, de vous tourner vers un professionnel compétent et de définir l’ensemble des composants de votre projet. Voici quelques conseils pour vous y aider.

Installer une véranda : réglementation, conseils, modèles et prix

Bien préparer son projet de construction de véranda

Installer une véranda est un beau projet qui représente un budget conséquent ; il convient donc de bien le préparer et de faire les bons choix. Pour un projet réussi, tournez-vous vers un artisan spécialiste. Prenez le temps de vous renseigner auprès des différents professionnels du secteur, de faire des devis, d’étudier leurs précédentes réalisations et de réfléchir à une installation qui vous soit propre. Méfiez-vous de certains vendeurs aux pratiques agressives et n’hésitez pas à vous tourner vers des artisans qualifiés. Une entreprise professionnelle et sérieuse vous accompagnera dans vos démarches, elle vous présentera ses réalisations et pourra même vous donner les coordonnées de certains anciens clients. Le professionnel doit également pouvoir vous fournir la preuve d’une garantie décennale ; quant à la certification Qualibat Véranda, elle est un gage de savoir-faire.

Par ailleurs, une fois les travaux terminés, le prestataire devra vous remettre un procès verbal de réception des travaux et un carnet de maintenance listant les contrôles périodiques à effectuer sur la structure.

Quelles sont les réglementations et les démarches à prévoir ?

Avant de vous lancer, il est indispensable de vous rendre en mairie afin de vous renseigner sur la faisabilité de votre projet. Il importe en effet de respecter les règles d’urbanisme et de construction définies par la commune. Celle-ci est libre de vous imposer le choix d’une couleur ou d’un matériau (en acier par exemple pour les sites classés et protégés, ou en bois en montagne). Vous avez également la possibilité de solliciter le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) départemental. Celui-ci mandatera un architecte qui contrôlera votre projet et qui s’assurera de sa conformité aux règles locales.

Le Coefficient d’occupation des sols (COS) fixe en outre les possibilités d’extension des constructions. Il est donc obligatoire, quelle que soit la taille de la véranda, de faire la demande d’une autorisation administrative.

  • Si la surface de votre véranda est inférieure à 20 m², une déclaration de travaux sera suffisante.
  • Si la surface de votre véranda est supérieure à 20 m², vous aurez besoin d’un permis de construire.
  • Si l’ajout de votre véranda porte la surface de votre maison à plus de 170 m², vous aurez l’obligation de recourir aux services d’un architecte.

Pour déposer votre dossier en mairie, il doit être fourni et comporter le détail de votre projet. L’aide d’un professionnel est généralement nécessaire pour le réaliser.

Une fois avoir pris connaissance de vos possibilités et après que ces démarches soient réalisées, il vous sera plus simple de définir les détails de votre projet.

  • Quel sera votre usage de la véranda ? Envisagez-vous de l’occuper toute l’année ou d’en faire une annexe pour les belles saisons ?
  • Quelle surface envisagez-vous ?
  • Quel est votre budget ?
  • Quels matériaux envisagez-vous pour sa construction ? Quel revêtement de sol souhaitez-vous installer ?

Quel type de véranda souhaitez-vous installer ?

Si le choix de la véranda vous appartient – à condition de ne pas résider dans un espace régi par un règlement d’urbanisme précis et restrictif – il est souvent conseillé d’en faire un espace en harmonie avec le reste de votre habitation.

Quel style de véranda ?

Que vous souhaitiez un modèle contemporain très ouvert et vitré, une véranda qui évoque les jardins d’hiver du XIXe siècle, un véranda en kit ou encore une structure quadrillée dans le style nord-américain, conservez l’harmonie des proportions avec votre habitation. En bref, qu’elle soit d’un style en accord ou en rupture, il importe que ses volumes soient harmonieux et agréables.

Quel matériau pour votre véranda ?

Votre véranda peut être réalisée avec trois matériaux :

  • L’acier : s’il a été quelque peu délaissé, il revient à la mode et présente une meilleure résistance aux intempéries et à la chaleur. L’acier a pour avantage de permettre la réalisation de structures décoratives fines et élégantes dans un style très éclectique.
  • L’aluminium : ce matériau solide et résistant convient aux vérandas modernes grâce à son style très contemporain. Il permet la réalisation de vitrages de très grandes dimensions.
  • Le bois : moins utilisé, il est pourtant connu pour sa durabilité, sa chaleur naturelle et sa résistance. Attention, toutes les essences ne conviennent pas à la réalisation d’une véranda et l’entretien doit être effectué tous les deux à trois ans.

Quelle utilisation ?

Que comptez-vous faire de votre véranda ? Est-elle destinée à abriter une pièce supplémentaire utilisée à l’année ? Est-ce un lieu de repos l’été ? Forme-t-elle l’entrée de votre maison ? Cette question définira les aménagements qu’il conviendra d’y réaliser et de l’éventuelle isolation phonique et thermique à prévoir.

De ce choix dépendront le vitrage, la toiture, le mode d’isolation, les systèmes de sécurité, le chauffage ou encore la ventilation.

Quelle orientation ?

Il est rarement possible de la choisir, mais si vous en avez le loisir, profitez-en pour définir la plus avantageuse. Dans les régions les plus chaudes, notamment le sud de la France, préférez une exposition sud-est pour ne pas subir les importantes chaleurs estivales.

Les régions les plus fraiches privilégieront une orientation sud-ouest ou sud-est pour réchauffer la pièce au plus tôt dans la journée sans subir trop de fortes chaleurs dans l’après-midi.

Quel système d’occultation ?

Pour vous protéger de la chaleur et des intempéries, il existe de nombreux systèmes :

  • La protection extérieure : elle protège le verre avant qu’il ne soit atteint par le soleil.
  • Le volet roulant : ce modèle agit comme un bouclier thermique et phonique. Il protège efficacement de la chaleur, du froid et atténue de bruit de la pluie.
  • Le brise-soleil : ce système à lames d’aluminium protège de la lumière et de la chaleur.

Quel coût prévoir ?

Le coût de la véranda dépendra de sa surface, du matériau choisi, des éventuels aménagements à prévoir sur votre terrain, du type de vitrage utilisé ainsi que des éventuelles options de confort et de protection installées.

  • Pour une véranda en aluminium, comptez entre 1 000 et 1 500 euros le m².
  • Pour une véranda en bois, comptez entre 1 300 et 2 000 euros le m².
  • Pour une véranda en fer forgé, comptez entre 2 000 et 3 000 euros le m².

L’ajout d’une véranda augmente la surface habitable et a donc des répercussions sur la taxe d’habitation et sur la taxe foncière. D’autres taxes, définies localement, peuvent être appliquées, telles que la taxe pour le financement des Conseils d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (TDCAUE), la taxe locale d’équipement (TLE) ou encore la taxe départementale des espaces naturels sensibles (TDENS).

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : hJ7GfY

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture