Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Chauffage et isolation > Comment choisir un poêle à bois : modèles, caractéristiques, prix de pose

Comment choisir un poêle à bois : modèles, caractéristiques, prix de pose

Comment choisir un poêle à bois : modèles, caractéristiques, prix de pose

Le poêle à bois est un mode de chauffage très prisé des Français. Chaleureux et agréable grâce au bois et aux jolies flammes qu’il dégage, il est également très élégant et esthétique, évoquant une cheminée aux formes légères et plus modernes ou au contraire rustiques.

Cette pièce fonctionnelle et décorative doit être choisie de manière à répondre aux besoins de votre habitation. Découvrons ensemble comment faire le bon choix parmi les différents modèles, les caractéristiques qui doivent retenir votre attention et le prix qu’il vous faudra envisager pour la pose.

Les différents modèles de poêles à bois

Selon vos besoins en termes de chauffage, plusieurs modèles de poêles à bois existent.

Le poêle à bûches

Le poêle à bûches est un modèle qui convient essentiellement à un usage ponctuel, au sein d’une habitation équipée d’un ou plusieurs autres moyens de chauffage. Il est idéal en complément pour chauffer davantage les espaces de vie ou une partie de la maison. Son autonomie est limitée avec une moyenne maximale de 6 heures. Si vous optez pour ce modèle, soyez attentif au rendement et au volume de chauffe afin de choisir un poêle qui sache répondre à vos besoins.

Ce modèle existe dans de nombreuses formes, tailles et styles.

Le poêle turbo

Grâce à sa deuxième entrée d’air réglable, le poêle turbo a pour avantage de rapidement monter en température. Il est en ce sens très économique et il dispose d’un rendement de qualité. Le poêle turbo est ainsi parfait pour servir de mode de chauffage principal. Par ailleurs, l’entretien en est facilité, car ce mode de combustion réduit les dépôts de suie.

Le poêle à double combustion

À l’image du poêle turbo, le poêle à double combustion sert de chauffage principal au sein de l’habitation. Très économique et surtout écologique, il dispose de deux chambres de combustion, la seconde lui servait à brûler les gaz de la première, ce qui vous permet de gagner en efficacité tout en réduisant la production de pollution. Son rendement avoisine 80 % et en fait un modèle très performant.

Le poêle de masse à longue inertie

Comme son nom l’indique, ce type de poêle est volumineux et il dispose d’une grande autonomie pouvant atteindre 20 heures. Cette inertie de longue durée est permise grâce à des matériaux réfractaires qui permettent de profiter d’une combustion de meilleure qualité et d’une diffusion plus importante de la chaleur.

Quel matériau choisir ?

Le poêle à bois peut être en fonte ou en acier. Chaque matériau présente ses avantages et ses inconvénients.

Le poêle à bois en fonte

Le poêle à bois en fonte a pour avantage de disposer d’une inertie thermique de grande qualité, car il conserve mieux la chaleur. Par ailleurs, il diffuse cette dernière de manière plus homogène et plus lente, sans se déformer, ce qui le rend économique en matière de combustible.

Néanmoins, ce type de poêle est très lourd. Bien qu’il soit solide et robuste, il est complexe à installer. Son design plus granuleux le rend généralement moins esthétique.

Le poêle en acier

L’atout majeur de ce modèle est son prix. En alliage de fer et de carbone, il est en effet moins cher à l’achat que le poêle en fonte. Il est par ailleurs plus léger et plus simple à mettre en place. Il résiste très bien à la chaleur, qu’il diffuse plus rapidement, mais il tend à se dilater sous son effet. Son esthétique est généralement plus élégante, car l’acier se travaille mieux et permet des designs plus fins.

Toutefois, même s’il offre une montée en température satisfaisante, il demeure moins performant que le modèle en fonte et il ne sait pas diffuser la chaleur de manière aussi harmonieuse.

Les caractéristiques du poêle à bois pour faire le bon choix

Choisir le bon modèle de poêle à bois n’est pas si simple. Il s’agit d’un investissement conséquent pour lequel l’erreur peut avoir d’importantes conséquences. Voici nos conseils parmi les caractéristiques offertes par ce mode de chauffage pour être assuré de faire le meilleur choix.

La définition d’un besoin

Questionnez votre besoin réel, ce qui vous a décidé à opter pour un poêle à bois.

  • Si vous souhaitez que le poêle à bois constitue le mode de chauffage principal, voire unique, de votre habitation, il est conseillé d’opter pour un poêle turbo, un modèle à double combustion ou un poêle de masse à longue inertie.
  • Si vous désirez au contraire que le poêle ne forme qu’un point de chauffage d’appoint dans votre pièce de vie lors des longues soirées d’hiver, le poêle à bûches sera le modèle idéal.

La puissance de chauffe

La puissance de chauffe attendue de votre poêle devra être estimée en fonction de votre logement. Elle se calcule selon plusieurs critères, notamment la qualité de l’isolation de votre habitation, le volume à chauffer, la température attendue, le tirage ou encore la situation géographique.

  • Pour une maison ancienne, assurez-vous de refaire l’isolation de l’habitation avant l’installation du poêle, sans quoi l’effet en sera considérable réduit.
  • Pour une maison récente ou rénovée, normée RT2005, comptez environ 100 W par mètre carré.
  • Pour une maison très récente, normée RT2012, comptez en moyenne 60 W par mètre carré.
  • Pour une maison passive, une puissance de 30 W par mètre carré est suffisante.

Soyez vigilant sur ce critère, car un poêle sous-dimensionné ne chauffera pas convenablement votre maison. Il sera contraint de fonctionner de manière poussée, ce qui ne sera pas économique en termes de combustible, sans compter que l’appareil s’usera de manière prématurée.

Le rendement et l’autonomie

Le rendement correspond au rapport entre l’énergie consommée et l’énergie restituée. Ainsi, plus le rendement est élevé, plus le poêle est économique et intéressant. Un bon rendement dépasse 70 % et un rendement dit excellent s’élève à 85 %.

L’autonomie du poêle dépendra en grande partie de la taille du foyer.

Le mode de diffusion de la chaleur

Un poêle à bois peut diffuser de la chaleur par convection ou par rayonnement. Par convection, il produit de l’air chaud et le répartit dans les différentes pièces au moyen de conduits. Le chauffage est donc plus rapide et plus réactif. Par rayonnement, le chauffage est diffusé par les parois du poêle et les murs qui absorbent et restituent la chaleur.

Le foyer

La taille du foyer a son importance. Plus celui-ci est grand, plus vous pourrez y mettre de grandes bûches, ce qui impacte l’autonomie de l’appareil. Un poêle à bois peut mesurer de 80 cm à plus de 2 m de haut, pour une largeur de 48 à 65 cm et une profondeur pouvant atteindre 70 cm. Pensez à choisir un modèle qui correspond aux besoins de votre maison afin d’éviter la sous-chauffe comme la surchauffe, toutes deux facteurs d’usure.

Les matériaux

Un poêle à bois en acier est moins cher à l’achat, mais son inertie est moindre. Le poêle à bois en fonte au plus cher, mais son inertie est supérieure.

Soyez également vigilant aux modèles de briques réfractaires du poêle. En vermiculite et en chamotte, elles demeurent moins intéressantes que la fonte.

Les options

Pour votre confort au quotidien, il est possible d’opter pour un poêle à bois qui présente des options intéressantes.

  • Les poêles bouilleurs permettent de produire également de l’eau chaude sanitaire. C’est un plus lorsque le poêle est le système de chauffage principal de l’habitation.
  • Certains modèles sont plus accessibles et plus simples à allumer.
  • Une ventilation permet de diffuser l’air chaud de manière pulsée.
  • Un dispositif de régulation permet aux modèles équipés de régler le rythme de l’appareil pour un chauffage plus harmonieux et contrôlé.
  • Si vous souhaitez cuire vos repas au feu de bois, sachez que certains poêles ont une option four !

Quel budget prévoir pour la pose d’un poêle à bois ?

Le prix d’un poêle à bois évolue selon le modèle entre 250 et 6 000 euros. Un modèle à bûches coûte entre 250 et 3 000 euros en moyenne. Pour un modèle turbo ou à double combustion, prévoyez un budget situé entre 500 et 6 000 euros. Les modèles en fonte sont généralement plus élevés que les équivalents en acier.

Pour la pose de votre poêle à bois, comptez 500 à 1 500 euros. Le prix varie selon le modèle et les travaux nécessaires à l’installation.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5E82LA

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture