Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Chauffage et isolation > 5 idées d'isolation phonique pour la maison

5 idées d'isolation phonique pour la maison

isolation phonique des murs

La télévision qui fait tout un vacarme, les voisins qui sont bruyants, les voitures qui circulent, les enfants qui crient, sont autant de pollutions sonores qui envahissent la vie quotidienne. Pour venir définitivement à bout de ces nuisances, voici quelques idées d’isolation phonique à mettre en place dans la maison.

Les parois isolantes au sol et au plafond

Les cloisons isolantes constituent le must pour se protéger efficacement de la pollution sonore. Pour réduire la propagation du son provenant du dessus, une isolation du plafond est à envisager. Choisissez un faux plafond à ossature métallique, que vous garnirez d’un isolant acoustique comme de la mousse composite en polyuréthane, de la laine de roche, de la laine de verre ou encore, plus écologique, de l'ouate de cellulose. N’hésitez pas à solliciter les lumières d’un professionnel afin de choisir le meilleur matériau. Procédez de la même manière pour les murs. Faites d’une pierre deux coups en épandant de la laine de coton renforcée par des plaques BA13. Une bonne astuce pour se protéger en même temps du bruit et du froid.

Atténuer la réverbération

Les habitations modernes sont victimes de problèmes de résonance et d'un effet d’écho. Quand vous avez plusieurs personnes chez vous en même temps, l’ambiance peut devenir insupportable lorsque tout le monde se met à parler et que les voix résonnent. Pour résoudre ce genre de problématique, optez pour des éléments décoratifs ingénieux qui viendront atténuer ces réverbérations comme les doubles rideaux épais, des tapis, des toiles à peindre antibruit ou encore des tissus tendus à accrocher sur les murs. La propagation du son est également évitée grâce au bon choix des meubles. Par exemple, une bibliothèque ouverte décorée d’objets variés et dotée d’étagères de différents volumes est efficace pour réduire considérablement ces bruits.

Isoler le sol avec le bon revêtement

Vous n’en pouvez plus ? Vos voisins du dessous sont trop bruyants ? Choisissez le bon revêtement de sol. Évitez d’ores et déjà les revêtements fins constitués de plastique qui n’ont aucun effet dans l’atténuation du bruit. Optez pour des moquettes en laine ou des tapis épais. Autre solution pour les murs : les boîtes à œuf en carton qui ont maintes fois fait leurs preuves. Il suffira de les associer à des plaques BA13.

tapis isolant du bruit

Calfeutrer les portes et les fenêtres

La chasse aux bruits extérieurs s’effectue grâce à la pose d’une fenêtre à double vitrage (de préférence à isolation renforcée) ainsi que de portes à performances acoustiques élevées. Certes, ces dispositifs nécessitent un budget important, mais vous pourrez obtenir des aides ou des crédits d’impôts en les installant. Et si vous n’avez définitivement pas les moyens financiers nécessaires pour mener ces travaux, pas de panique. Optez simplement pour la pose de nouveaux joints en caoutchouc ou en silicone sur vos fenêtres.

La peinture antibruit pour joindre l’utile à l’agréable

Une chose est sûre : les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour vous offrir le meilleur confort acoustique possible dans votre maison. La peinture antibruit constitue une des solutions originales qu’ils ont créées allant dans ce sens. Elle a l’avantage de concilier vos envies de nouvelle décoration avec vos besoins de profiter d’une bonne protection sonore. Ces peintures sont constituées de micro-bulles d’air capables de réduire les bruits de 3 à 15 décibels.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : wwCgZf

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture