Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Chauffage et isolation > Comment bien choisir ses fenêtres pour faire des économies d'énergie ?

Comment bien choisir ses fenêtres pour faire des économies d'énergie ?

Lorsque des déperditions importantes de chaleur sont constatées au niveau des fenêtres, il n’y a pas d’autre choix que de les remplacer. Mais comment être sûr que les nouvelles huisseries amélioreront effectivement la performance énergétique de la maison ? Suivez le guide !

Nombreuses fenêtre sur une maison. Comment les choisir ?

Normes et règlementations

Quand bien même la réglementation thermique 2012 (RT 2012) ne concerne que les nouveaux bâtiments, rien ne vous empêche d’en observer quelques règles chez vous surtout si votre objectif est d’améliorer la performance énergétique de la pièce. C’est pourquoi, quitte à faire plus de travaux et de changements, n’hésitez pas à multiplier les surfaces vitrées, particulièrement dans les pièces de vie. Vous gagnerez, qui plus est, en luminosité.

Autrement, respect des normes de sécurité oblige, assurez-vous, bien sûr, que les nouvelles fenêtres et menuiseries que vous avez commandées sont estampillées de la norme CE. Ce logo garantit en effet que les produits sont conformes à la réglementation communautaire. Et bien sûr, si vous recherchez la qualité, privilégiez les modèles fabriqués sous la norme NF ou Norme française.

Les caractéristiques de vos fenêtres

Concernant maintenant le matériau de vos nouvelles fenêtres, vous avez le choix entre l’aluminium, le bois et le polychlorure de vinyle. Toutefois, la grande tendance est actuellement aux menuiseries mixtes de par leur côté esthétique et décoratif. Par ailleurs, l’association avec une autre matière permet souvent aussi de remédier à la faible performance thermique de certains matériaux comme l’aluminium par exemple.

En ce qui concerne les types d’ouverture, l’erreur à ne surtout pas commettre est d’opter pour les mêmes modèles. À chaque pièce en effet sa fenêtre. Ainsi, pour la chambre à coucher, ce sont les ouvertures classiques et traditionnelles à la française qui conviennent le plus. L’avantage est ici la possibilité d’occulter ou de laisser pénétrer la lumière. Quant aux lieux de vie comme le salon, la salle à manger ou le séjour, préférez plutôt les coulissantes ou les fenêtres à galandage. Non seulement vous gagnez de la place, mais en plus vous pouvez augmenter la surface vitrée. Sinon, pour les pièces qui ont besoin d’aération à l’instar de la cuisine et de la salle d’eau, préférez les modèles à ouverture oscillo-battante.

L’importance du vitrage

Et qu’en est-il du vitrage ? Il arrive au premier plan de choix à faire car cet élément joue aussi un rôle essentiel dans la performance énergétique des fenêtres. Ainsi, pour faire des économies sur sa facture de chauffage, les simples vitrages sont d’ores et déjà à oublier, et cela quelle que soit leur épaisseur. De plus, ce type de vitrage n’est plus en conformité avec la RT 2012. Le minimum aujourd’hui exigé est le double vitrage. Autrement, vous aurez toujours à gérer les pollutions sonores de l’extérieur, surtout si vous vivez dans une zone résidentielle bruyante. Il faut savoir d’ailleurs que des fenêtres avec double vitrage sont 30 % plus isolantes par rapport au simple vitrage. D’autre part, avec la présence de gaz dans le double vitrage, vous avez déjà l’assurance de capter près de 80 % de la chaleur des rayonnements du soleil lorsque vos fenêtres sont fermées.

Les conditions pour bénéficier des aides et des subventions de l’État

Il est important de souligner que c’est seulement en respectant les exigences de la RT 2012 que vous pourrez bénéficier d’une défiscalisation et/ou des aides financières de l’État français. Ainsi, pour être éligible aux subventions et aux aides, vos nouvelles fenêtres, ainsi que leurs menuiseries doivent être imperméables à l’air, mais surtout parfaitement étanches limitant ainsi les ponts thermiques. Ces fenêtres doivent être également dotées d’un dispositif d’entrée d’air.

Enfin, même si vous êtes un très bon bricoleur, vous ne pourrez vous occuper vous-même de la pose de vos nouvelles fenêtres. En effet, vous n’avez pas d’autres choix que de confier ces travaux à une entreprise qui a la qualification Reconnue Garant de l’Environnement ou RGE.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : AUAfBT

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture