Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Construction et rénovation > Quelles solutions pour construire un bâtiment temporaire ?

Quelles solutions pour construire un bâtiment temporaire ?

Quelles solutions pour construire un bâtiment temporaire ?

Le bâtiment temporaire est une construction provisoire destinée à répondre à un besoin ponctuel et limité dans le temps. En acier, en alu ou en bois notamment, il peut se décliner en de multiples tailles et formes pour accueillir un large panel d’activités professionnelles, culturelles ou diverses. Quelles sont les solutions pour construire un bâtiment temporaire ? Quel usage en faire ? Quelles normes et réglementations respecter ? Quelles sont les contraintes ? Nos réponses dans ce dossier.

Le bâtiment temporaire : quels usages et quelles solutions ?

Comme son nom l’indique, un bâtiment temporaire n’a pas pour vocation à être pérenne. C’est une construction éphémère ou d’usage limité dans le temps destinée à être démontée. Un bâtiment modulaire peut être construit en kit ou non et il est édifié de manière à offrir un espace abrité et intégralement fermé, complètement ouvert ou partiellement ouvert pour répondre à un besoin ponctuel et sans contrainte de construction traditionnelle.

Puisqu’il est temporaire, ce type de bâtiment doit être démontable sans impact sur l’environnement dans lequel il est installé. Son implantation ne doit que légèrement modifier le sol grâce à la pose d’une dalle en béton préfabriquée démontable ou de plots de béton, de bois ou de métal. Ces éléments doivent pouvoir être retirés sans dénaturer le sol d’origine.

La plupart de ces constructions temporaires sont édifiées pour réduire à un besoin professionnel, comme un entrepôt de stockage, un atelier de maintenance ou une plateforme logistique. Elles peuvent également accueillir des stands d’exposition, des foires et marchés, des événements culturels et sportifs ou encore faire office de dépôt et de relais. Vous pourrez constater que les possibilités sont vastes avec Spaciotempo, constructeur de bâtiments démontables. Par ailleurs, ces constructions peuvent être uniques et démontées définitivement après usage, ou bien réinstallées chaque année ou selon une certaine régularité et périodicité.

Les bâtiments temporaires peuvent être construits dans des matériaux divers, mais impérativement résistants aux aléas climatiques et aux incendies. En effet, ceux-ci doivent respecter les normes structurelles en vigueur. L’acier, l’aluminium et le bois sont les plus répandus, qu’ils soient ouverts ou non et recouverts ou non de bâches en textile fibré. Il est tout à fait possible d’allier plusieurs matériaux de construction selon les effets souhaités ou les besoins attendus.

Quelle est la réglementation en vigueur pour les bâtiments temporaires ?

La construction d’un bâtiment temporaire est soumise au dépôt d’une déclaration préalable ou d’un permis de construire selon la surface. L’autorisation des services de l’urbanisme est nécessaire, même si la construction est vouée à disparaitre.

Toutefois, une dispense de permis de construire est accordée pour les bâtiments démontables dédiés à la conduite de chantiers et à la commercialisation d’un autre bâtiment en construction. Par ailleurs, les bâtiments provisoires accueillant des foires et des expositions temporaires en sont également exemptés.

Il est à noter que tout bâtiment temporaire est soumis aux mêmes obligations que les constructions pérennes en matière d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et de sécurité en cas d’incendie. Des contrôles sont effectués par des personnels compétents (urbanisme, mairie, sapeurs pompiers, agents de police, gendarmes, etc.) pour apprécier le respect de ces obligations. Une notice de sécurité claire et détaillée doit être présentée.

L’implantation du bâtiment temporaire doit également respecter certaines distances vis-à-vis du voisinage et de l’environnement. La distance moyenne de 8 mètres peut varier selon les territoires. En cas de plus grande proximité, les normes de sécurité devront être renforcées, tel que le prévoit la loi.

Les normes et réglementations en vigueur sont les mêmes, que le bâtiment provisoire soit à usage unique ou qu’il soit réinstallé chaque année ou selon une certaine régularité temporelle.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : d8qbaD

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture