Vous êtes ici : Les rubriques du Mag des Travaux > Construction et rénovation > Chape béton et chape mortier : conseils, réalisation, prix de pose

Chape béton et chape mortier : conseils, réalisation, prix de pose

Chape béton ou mortier : explications, prix de pose

La chape d’une maison est un élément essentiel recouvrant les fondations. Elle joue un rôle intermédiaire avec le revêtement de sol et se doit donc d’être parfaitement réalisée. Comment se déroule son installation ? Quel matériau convient-il d’utiliser ? Quel budget prévoir ? Nos experts de la construction répondent à toutes vos questions !

Ciment, mortier, béton : Qu’est-ce que c’est ? Comment s’y retrouver ?

Ciment, béton, mortier… difficile de les distinguer pour les non avertis et encore plus d’effectuer un choix pour la réalisation d’une chape de maison. Or, la chape est un élément essentiel d’une habitation puisqu’elle recouvre la dalle, première couche de fondation du sol. Par ailleurs, la chape accueille le revêtement de sol que vous y apposerez par la suite (carrelage, lino, parquet, moquette, etc.). Elle joue donc un rôle intermédiaire dans ce gros sandwich qui constitue le sol d’une habitation.

Qu’est-ce que le ciment ?

Le ciment est un matériau liant. Sous forme de poudre fine grise ou blanche, il est issu d’un mélange d’argile et de calcaire séché et broyé. Lorsqu’il est mélangé à de l’eau, il forme une pâte épaisse. En séchant, cette pâte se durcit et est alors utilisée pour assembler différents éléments entre eux.

Le ciment est donc un ingrédient qui n’est jamais utilisé seul ; en effet, il est toujours associé à des composants. Il forme la base du mortier et du béton.

Qu’est-ce que le mortier ?

Le mortier est un mélange de sable et d’eau auquel s’ajoute un liant. Ce liant peut être du ciment, on parle alors de mortier de ciment, de la chaux, dans le cas de mortier de chaux, ou d’un mélange de ciment et de chaux, pour fabriquer un mortier bâtard.

  • Le mortier de ciment sèche rapidement, mais il n’est ni respirant ni assainissant.
  • Le mortier de chaux est souple et microporeux pour permettre la respiration du support. En outre, il élimine les bactéries et les champignons. En revanche, son temps de séchage peut être très long.
  • Le mortier bâtard étant un mélange des deux autres, il présente les mêmes caractéristiques.

La pâte formée par ce mélange durcit jusqu’à devenir dure comme la pierre. Néanmoins, il n’a pas de véritable résistance mécanique propre. C’est pour cela qu’il est avant tout réservé à l’assemblage de matériaux tels que le carrelage, les briques, les parpaings, etc. Il sert également à la réalisation d’enduits et de chapes.

Qu’est-ce que le béton ?

Le béton est un mélange de ciment, d’eau, de sable et de granulats. Particulièrement robuste, il possède des propriétés mécaniques considérables et permet ainsi une utilisation pour le gros œuvre tel que la réalisation de murs, de dalles, de poutres, de colonnes, de linteaux et de fondations.

Les quantités du mélange sont à ajuster selon le type de béton à réaliser, à savoir maigre ou armé.

La réalisation de la chape béton

Vous l’aurez donc compris, l’idéal est de réaliser une chape de mortier sur une dalle en béton. La chape de mortier se dispose par coulage sur une dalle de béton afin d’homogénéiser la surface de cette dernière et de créer un support stable et imperméable pour la pose du revêtement de sol.

On distingue deux types de chapes : la chape traditionnelle et la chape fluide ou liquide.

  • La chape traditionnelle se compose de mortier. Celui-ci est généralement réalisé sur place, avec une bétonnière ou une machine adaptée, avant d’être posé à la main et tiré à la règle. Plus complexe à effectuer, elle n’est pas la plus fréquemment utilisée.
  • La chape fluide ou liquide est dite autonivelante. Composée de mortier fluide, elle est généralement livrée en camion-toupie et est bien plus facile à poser, pour des finitions parfaites.

Première étape : la dalle de béton

La dalle de béton nécessite une grande quantité de béton à couler en une seule fois. Si vous ne vous faites pas directement livrer le béton prêt à l’emploi, assurez-vous donc de disposer d’une bétonnière.

Opérez les bons mélanges et coulez le béton en vérifiant régulièrement le niveau pour une horizontalité parfaite. Assurez-vous de bien étaler le béton de manière uniforme et laissez-le sécher au minimum 24 heures.

Évitez d’agir en plusieurs fois, car le séchage des premiers coulages ne vous permettra pas d’atteindre un résultat de qualité. La réalisation de la dalle de béton doit être effectuée en une fois, sans perte de temps afin de parvenir à un rendu optimal.

Deuxième étape : la chape de mortier

Quatre solutions s’offrent à vous pour la pose de votre chape de mortier.

  • La pose adhérente, possible en intérieur et en extérieur, consiste à couler directement la chape de mortier sur la dalle en béton. Ce modèle classique nécessite une épaisseur d’environ 4 cm.
  • La pose flottante, davantage réservée aux intérieurs, est coulée sur un isolant dont les bords remontent le long de vos murs intérieurs. Cette technique permet une bonne isolation thermique et phonique et évite la transmission de vibrations. Pour ce type de chape, comptez une épaisseur de 5 à 6 cm environ.
  • La pose désolidarisée consiste à couler la chape de mortier sur un film plastique. Comme pour la chape flottante, prévoyez une épaisseur de 5 à 6 cm.
  • La pose sur plancher chauffant consiste à couler la chape de mortier en enrobage des différents éléments de chauffage.

Si vous souhaitez couler une chape pour rattraper les défauts de votre sol, on parle alors de chape décorative. Dans ce cas, une épaisseur de 2 à 3 cm suffit amplement.

Pour que la pose de votre chape de mortier se passe dans des conditions optimales, évitez les périodes où la température ambiante est supérieure à 25°C, le mortier serait alors plus difficile à travailler. Assurez-vous que le support en béton soit propre et laissez-le bien sécher après la pose afin d’éviter que l’humidité n’y stagne. Comptez en moyenne 24 heures de séchage.

Pour un résultat de qualité, soyez efficace. Soyez donc prêt, ayez le nécessaire à disposition et agissez avec maîtrise et une relative rapidité. Enfin, vérifiez que votre chape soit de niveau, parfaitement horizontale, lisse et bien homogène. N’y posez pas les pieds avant une bonne semaine, vous éviterez ainsi les marquages de vos empreintes.

La pose du revêtement

Quel que soit le revêtement que vous choisirez de poser sur votre chape (carrelage, parquet, moquette, lino, etc.), assurez-vous que le sol soit bien sec, lisse et homogène.

Vous avez également la possibilité de laisser votre chape à nu, pour une esthétique plus brute. Il existe alors des résines ou des peintures spécialisées qui protégeront votre sol tout en lui conférant un aspect fini de qualité et/ou à effets variés (imitation du marbre, du bois, etc.).

Quel budget prévoir pour la pose d’une chape ?

Hors coût de la main d’œuvre, la pose d’une chape traditionnelle vous coûtera en moyenne entre 15 et 25 euros par mètre carré, en matériaux. Pour une chape liquide, comptez un budget de 25 à 35 euros par mètre carré.

Le coût de la pose d'un chape béton au m² par un professionnel

La pose d’une chape n’est pas évidente ; elle requiert une technique, un savoir-faire, une pratique et des gestes précis et sûrs. Faire appel à un professionnel est le meilleur moyen d’obtenir un résultat de qualité. En effet, en tant que particulier, il n’est pas toujours évident de constater certains défauts sur l’instant. C’est généralement après quelque temps d’usage du revêtement que l’on constate les imperfections (bulles sous la moquette ou le lino, creux sous le carrelage, etc.), et les conséquences sont parfois désastreuses. Il serait alors dommage de devoir tout recommencer.

Ainsi, en faisant appel à un professionnel, la mise en œuvre de vos travaux sera plus simple et efficace. Quant à la durée de ces travaux, elle en sera réduite.

Le professionnel étant équipé d’un outillage spécialisé et faisant œuvre d’un savoir-faire certain, le coût de la main d’œuvre varie entre 10 et 40 euros par mètre carré.

Vous trouverez de nombreux professionnels disposés à poser votre chape. N’hésitez pas à réaliser plusieurs devis gratuits et sans engagement. Comparez les offres, tant pour le détail de la prestation que pour le tarif pratiqué, négociez et effectuez votre choix afin d’obtenir un résultat au meilleur rapport qualité/prix !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Posez vos questions !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : TBMwZh

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture

  • Mur humide : quoi faire pour régler le problème ? Mur humide : quoi faire pour régler le problème ? Condensation, apparition de moisissures, de salpêtre ou de mérules, l’humidité dans la maison peut devenir source d’un danger encore plus grave, car elle impacte également la santé en...
  • Comment réaliser une dalle béton ? Comment réaliser une dalle béton ? Pour installer une piscine hors sol ou créer une terrasse, la réalisation d’une dalle de béton constitue une étape incontournable. Cet ouvrage n’est pas difficile à entreprendre en soi mais...